Articles de La dêpeche du midi du 25/09/2014

Comment soigner sa peur de l’avion

,

Société – Stage

Apprendre à gérer son stress dans le cockpit d’un A320, c’est possible.

 

De plus en plus de gens ont peur de prendre l’avion. Un pilote organise, le 5 octobre, un stage pour dépasser cette phobie dans un simulateur de vol de l’A320 à Beauzelle.

À tous ceux qui ont peur de l’avion, une solution. Un stage d’une journée, dimanche 5 octobre, dans les locaux de la plateforme toulousaine privilégiée pour la simulation du vol à bord d’un cockpit réaliste, à Beauzelle, en face des usines Airbus et du futur musée Aeroscopia. Ce stage sera animé par un pilote en activité dans l’aviation d’affaires, Nicolas Coccolo, basé à Paris, qui dispense des cours à des personnes pour qui l’avion est la pire des phobies. Le jeune pilote a créé un site sur internet (www.peurdelavion.fr) et ses stages couvrent déjà les villes de Paris, Marseille, Lyon, Toulouse et Bordeaux.

D’après les chercheurs, entre 10 et 40 % des adultes ont peur en prenant l’avion. Même si la probabilité de voir son avion s’écraser est infime : de l’ordre d’un accident sur 1,2 million de vols.

Le profil des stagiaires. «Tout le monde», assure Nicolas Coccolo. Les plus jeunes ont 15 ans et les plus âgés, 70 ans et plus. Deux tiers des stagiaires viennent «pour raison familiale», un tiers pour «raison professionnelle».

Pourquoi ils ont peur de l’avion. Des salariés viennent se «soigner», parce que désignés comme «peu mobiles» dans leur entreprise. «J’ai vu un cadre qui était obligé de prendre le bateau pour un voyage d’affaires aux États-Unis», explique le pilote. Ou ce monsieur, accompagnant chaque année sa famille à l’aéroport qui partait en vacances sans lui. Certains stagiaires ont «eu l’expérience d’un mauvais vol, avec turbulences, d’autres ne peuvent prendre l’avion depuis qu’ils ont des enfants», explique Nicolas Coccolo qui est assisté par une psychologue spécialisée durant le stage. Il ajoute que «les femmes avouent plus facilement leur peur que les hommes (…) ce sont souvent des gens qui ont besoin de tout contrôler dans la vie et dans l’avion, ils ne contrôlent rien».

Comment se déroule le stage. Il y a trois phases : 1) pendant 4 h 30, le stagiaire assiste à un véritable cours sur le métier de pilote et sur ce qu’est un avion et comment il vole (partie technique, portance, maintenance, turbulences). 2) Un psychologue spécialisé dans les comportements phobiques apprend à «gérer son stress». 3) le clou du spectacle, car le stagiaire prend place dans un simulateur d’A320, décolle, vole et atterri.


Repères

Le chiffre : 430

euros > Prix du stage. C’est en théorie le coup de ce stage, mais le montant peut être pris en compte dans le cadre de la formation professionnelle (DIF) et par certaines mutuelles.